Nuriddin vous emmène en Ouzbékistan

ouzbékistan

Notre partenaire Nuriddin est un vrai passionné de son pays, il vous explique pourquoi.

Qui êtes-vous ?

Je suis Nuriddin, je suis ouzbek. J’ai étudié à l’Université des langues du Monde de Tachkent à la faculté des lettres française et selon ma profession, je suis philologue de la langue française. J’ai aussi suivi une formation de tour operating et de guide auprès de Ministère de Tourisme pour lesquels j’ai obtenu les certificats d’exercice. J’ai commencé à travailler dans le domaine de tourisme en 2012 et,depuis, j’ai parcouru tout mon pays, de nombreuses fois, de l’est à l’ouest, du nord au sud.

Нуриддин

Pourquoi doit-on visiter l’Ouzbékistan ? 

L’Ouzbékistan se trouve au cœur de la Grande Route de la Soie et les villes comme Tachkent, Samarcande, Boukhara et Khiva étaient les carrefours principaux dans cette route qui ont donné lieu à pleins d’échanges de cultures, d’artisanats, de religions, d’histoires. Les habitants sont particulièrement accueillants et souriants et ouverts, ils aiment offrir une tasse du thé aux invités… et souvent le repas entier !

Les villes de Samarcande, Boukhara, Khiva sont inscrit dans la liste du patrimoine mondial de l’Unesco et les témoignages d’un riche passé sont encore bien présents et immergent le visiteur dans une ambiance digne des mille et une nuits.

Hors de la Route de la Soie, l’Ouzbékistan offre une grande variété de paysages, de la steppe à perte de vue aux montagnes enneigées, en passant par la mythique mer d’Aral. Au printemps et à l’automne, la visite de l’arrière-pays donne lieu à des contrastes saisissants de couleurs : renaissance de la nature, fleurs à perte de vue de mars à juin, soleil rasant et dégradés ocre et rouge de mi août à novembre..

Sentob (50)

Quelle est la meilleure période ?

La meilleure période est de mi-mars à mi-juin, et de mi-aout à mi-novembre. L’été est très chaud dans les villes, mais le pays peut être visité toute l’année.

Pouvez-vous nous raconter une légende ou une tradition de votre pays ?

Gentillesse, politesse et ouverture d’esprit du peuple ouzbèke remontent à son origine.

Quand Dieu a voulu partager la terre du monde entre des nations et il y avait une grande file d’attente. Les Ouzbeks faisaient passer les autres nations en disant gentiment « s’il vous plait, vous pouvez passer à ma place ». Après la distribution aux autres peuples, ils sont restés les derniers. Dieu lui a dit : « Mon gentil peuple ouzbek, j’ai vu comment tu as fait passer les autres à ta place, tu es très gentil, mais je n’ai plus de terre. C’est pourquoi je t’offre une petite partie de Paradis»

C’est pourquoi on dit que l’Ouzbékistan est un pays paradisiaque.

 

Quelles sont les spécialités culinaires de l’Ouzbékistan ?

Le palov (plov, pilaf) – le plat traditionnel à base de carotte, de riz sauté et de viande de mouton et pour épicer on ajoute du cumin, du raisin sec, de l’ail, de l’oignon etc …Il est cuisiné pour les grandes fêtes, pour le mariage et pour l’accueille des invités.

Chachlik – brochettes à la base du mouton, du bœuf, du poulet cuit sur la braise du charbon et accompagnées d’oignon crus au vinaigre. La viande est légèrement épicée. Chachlik c’est le mot persan et il signifie six morceaux de la viande.

plov

Quel événement est le plus populaire en Ouzbékistan ?

Navrouz – c’est la fête non seulement des ouzbeks mais des peuples d’Asie Centrale.

On le fête le 21 mars. Le mot Navrouz signifie « nouveau jour » en farsi. A l’occasion de cette fête on prépare les plats traditionnels comme le soumalak et le khalim et l’on assiste au Bozkachi, un sport très populaire en Ouzbékistan, véritable symbole de l’identité des peuples d’Asie Centrale et célébré par Joseph Kessel dans son roman les Cavaliers.

Quels sont les lieux à ne pas manquer ?

Khiva, Samarcande et Boukhara sur la mythique route de la soie, où se perpétuent encore les savoir- faire ancestraux qui magnifient les céramiques et broderies des bazars et les coupoles bleues des plus belles medersas d’Asie Centrale. De l’ancien port de Mouniak au bord de la mer d’Aral, aux splendeurs de Boukhara,

Khiva et Samarcande, et jusqu’à la fertile vallée de Ferghana, c’est tour à tour l’histoire et le présent qui se dévoilent sous les pas des voyageurs. L’histoire glorieuse forgée par Tamerlan et les riches caravanes parcourant la Route de la Soie. Le présent qui se construit chaque jour après les errements du 20è siècle.

Un endroit secret que vous aimez montrer à vos visiteurs ?

Il existe un hammam du 16 ième siècle où j’aime emmener mes amis pour les plonger dans l’ambiance inchangée depuis des siècles. J’aimerais proposer la visite d’une caverne digne d’Ali Baba où l’on pourrait manger le palov et admirer la préparation des souzani (broderie)

3 mots pour définir votre pays:

Hospitalité, Culture, Artisanat

Samarcande

 

Merci Nuriddin !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *